Retour

« IA, qui es-tu ? », une exposition passionnante et dérangeante

Le Cube aime les défis. Ce lieu dédié à la création et la formation numérique a fait le choix de réaliser une exposition en ligne sur l’intelligence artificielle « IA, qui es-tu ? »

Dès notre arrivée sur la page web de l’exposition, Ada, IA de la société Emet, nous prend en charge et nous guide à travers les œuvres. L’objectif d’Ada : nous vendre l’amortalité numérique. Elle développe d’ailleurs un argumentaire tout à fait remarquable pour tenter de nous convaincre. Et s’appuie sur les œuvres présentées comme des preuves irréfutables. Mais arrivera-t-elle à vous convaincre ?

De mon point de vue, le Cube se joue des ambiguïtés du dispositif :

Sur le fond, Ada cherche à convaincre de l’intérêt de recourir à l’intelligence artificielle pour survivre à nos corps. Mais l’utilisation des oeuvres comme arguments est souvent contre-productif puisque les oeuvres interrogent sur l’usage de l’IA et ne donnent pas de réponse. Elles apparaissent souvent comme un contre point. Pas toujours évidemment. L’IA peut s’avérer un outil interessant. Ne soyons pas manichéen.

Sur la forme, Ada est un chatbot scénarisé dont Ada est le personnage principal. En d’autres termes, le Cube a écrit un scénario avec des réponses pré-enregistrées. Nous ne discutons pas vraiment avec une intelligence artificielle. Sommes-nous induits en erreur ou cherche-t-on à développer notre sens critique ? De fait, le chatbot Ada est un dispositif scénographique. Une sorte de médiation par le texte et par la voix.

Mais ici le dispositif n’est pas tout à fait une médiation (parfois oui) et tend vers autre chose. Nous sommes embarqués (immergés) dans cette histoire d’amortalité. C’est l’une des questions essentiels posée par les dispositifs immersifs. En tant qu’internaute dans le cas de cette exposition (ou visiteurs au sens plus large), le dispositif immersif nous emporte et ne nous permet pas de prendre le recul nécessaire. L’intelligence (non artificielle) de cette exposition, c’est que les oeuvres présentées par Ada nous sortent du dispositif immersif et nous poussent à le questionner.

Une réussite ! L’ambiguïté est un passionnant moteur de création. Passionnant et dérangeant. Pour conclure, « IA qui es-tu ? » permet de mieux appréhender les enjeux de l’IA et des données personnelles. C’est loin d’être inutile 🙂.

Découvrir l’exposition en détails